Qu’est-ce qu’une hystérographie ?

L’hystérographie est une radiographie de l’utérus, consistant à introduire par le vagin un produit opaque aux rayons X dans la cavité utérine et à prendre plusieurs clichés radiographiques.

Cet examen fournit à votre médecin des renseignements complémentaires à ceux de l’échographie (qui ne permet qu’une étude limitée de l’utérus et des trompes).

Déroulement de l’examen

L’hystérographie est en examen médical qui dure environ 30 minutes, durée pouvant varier en fonction de votre anatomie, du nombre de clichés nécessaires et de la nécessité éventuelle d’un acte complémentaire (cathétérisme des trompes).

Avant l’examen, on procède à une toilette antiseptique de la vulve et du périnée. Après désinfection, le produit est injecté dans le col de l’utérus au moyen d’un système stérile. Puis, les clichés radiographiques sont réalisés par le manipulateur radio durant l’injection lente du produit de contraste dans l’utérus et dans les trompes. Dans le cas d’un bilan d’infertilité par obstruction des trompes, l’hystérographie peut être complétée par l’introduction d’un cathéter dans les trompes. Ce acte médical nécessite la décision du médecin radiologue, votre accord et celui de votre médecin traitant.

Quelles complications peuvent survenir pendant l’examen ?

Malgré toutes les compétences et les mesures de précaution et de sécurité prises par le personnel médical, toute intervention sur le corps humain peut comporter des risques de complications.

Cependant, les complications les plus courantes survenant pendant une hystérographie sont :

  • des douleurs pelviennes transitoires (crampes) que l’on atténue par la prise de médicaments anti-spasmodiques ;
  • de faibles saignements durant la journée suivant l’examen.

Beaucoup plus rarement, peuvent se produire :

  • un malaise très passager comprenant des sueurs froides et pouvant aller jusqu’à une brève perte de conscience ;
  • le réveil d’une infection génitale, que l’on évite par la prise d’un traitement antibiotique préventif avant l’examen et en cas d’infertilité ;
  • une allergie au produit iodé (très rare car pas d’injection par voie veineuse) ;
  • une perforation de la trompe, rarissime (moins de 1% des cas), en cas de complication d’un cathétérisme visant à désobstruer la trompe.

Bénéfices et limites de l’examen

Justifiée par votre état de santé, l’hystérographie est pratiquée pour identifier et localiser l’affection, dans le cas d’un bilan préopératoire, d’un contrôle postopératoire ou de la surveillance de l’évolution de la maladie pour laquelle vous êtes ou avez été traitée. L’examen peut également conduire à la découverte inattendue d’une pathologie débutante et responsable d’aucun symptôme. Comme toute exploration radiologique, l’hystérographie n’est pas un examen fiable à 100%, car toutes les lésions ne sont pas détectables par radio, mais le médecin radiologue mettra tout en oeuvre pour établir le diagnostic le plus fiable possible.

Résultats de l’examen

Un compte-rendu écrit est rédigé par le médecin radiologue et vous est remis dans les meilleurs délais.

Vous avez un examen à passer ?

PRENDRE RENDEZ-VOUS